Le mouvement Pentecôtiste en Belgique
AddQuaregnon pour aveugles et malvoyants

Ce site est optimisé pour les browsers Chrome et Firefox

Histoire du mouvement de Pentecôte en Belgique

 

Dans le début du siècle, deux ou trois serviteurs de Dieu ont essayé d'apporter le message du réveil, mais sans beaucoup de résultats. Il faudra attendre l'arrivée d'un évangéliste anglais, Douglas Scott, pour qu'un mouvement de l'Esprit se dessine et ensuite se développe. Cet homme connut le Seigneur au travers d'une guérison. Il fut sauvé, baptisé dans le Saint Esprit et reçut un appel de Dieu pour la mission. C'est pour suivre des cours de français que M. et Mme Scott débarquèrent au Havre (France) en 1927. On leur demanda d'y rester pour y travailler et c'est le 1er janvier 1930 qu'ils revinrent dans ce but. Les Scott firent des campagnes de réveil dans plusieurs villes où des Belges assistèrent aux réunions. On les invita à venir en Belgique, ce qu'ils firent au début de l'année 1931. En septembre, D. Scott prêcha dans l'église de Pâturages et il y revint en 1932 avec Donald Gee. Leur message fut bien reçu et l'église connut un développement remarquable (elle atteindra même le nombre de 650 personnes). M. et Mme Scott visitèrent les régions de Charleroi, du Borinage, de Bruxelles et de Liège. C'est de ces quatre centres que nous nous entretiendrons. La simplicité du message «four square», Jésus sauve - Jésus baptise - Jésus guérit - Jésus revient - trouva un écho dans de nombreux cœurs et fut confirmé par de nombreuses guérisons. Ce fut une période de réveil remarquable.

 

Région de Charleroi

 

La première église Pentecôtiste, en dehors des églises traditionnelles, a vu le jour à Dampremy en 1931. Jusqu' en 1935, cet endroit fut le centre du mouvement de Pentecôte en Wallonie. C'est là qu'en 1932 eut lieu la première convention de la Pentecôte en Belgique avec plus de 500 personnes. Y participèrent les pasteurs et évangélistes H. de Worm, Donald Gee, D. Scott, M. Guillaume, I. Van Kesteren, Th. Loprestis, A. Maret, A. Nicolle et bien d'autres. A la 2e convention, l'année suivante, participèrent B. de Perrot, D. Scott et H. de Worm. Parallèlement à ce travail se développa à Charleroi-Nord une assemblée dont M. et Mme Viquerat furent les conducteurs. De ces deux milieux sortirent des hommes qui exercèrent le ministère de prédicateur, entre autres D. Vandenabeele, les frères Stouffe, M. Verlinden, A. Vandermeulen, A. Dubreux, M. Damon, M. Goffart. Ils commencèrent des œuvres dans toute la région (Charleroi, Ransart, Jumet, Gilly, Marcinelle, Fleurus, Marchienne, Châtelet, Trazegnies, Mont-sur-Marchienne, Couillet, et plus loin Nivelles et Liège (Pasteur Damon). Ce sont des missionnaires suédois qui, à partir de Charleroi-Nord, ouvrirent une œuvre à Namur.

En 1935, un évangéliste anglais, Archibald Scott, ouvrit une œuvre à Haine-St-Pierre, qui devint plus tard l'église de la Hestre.

 

Région du Borinage

 

C'est en 1933 que s'ouvrit une salle à Flénu et Douglas Scott y tint une mission. Puis ce sera Quaregnon, Mons, Bray, Boussu-Bois. C'est dans ces endroits que des jeunes, dont certains d'anciens mineurs, sont appelés à devenir prédicateurs: J.B. Glineur, Hubert Sève, Edmond Grouselle et plus tard L. Bouillon et A. Mathieu. D'autres œuvres s'ouvriront alors à Cuesmes, Wasmes, Frameries... C'est du Borinage que s'ouvrirent des lieux de culte à Lessines, Ecaussines, Genappe, Dour, ...

 

Converti dans l'assemblée de Wasmes en 1938, Hubert Sève, ancien mineur pendant 10 ans, implanta une église de Pentecôte à Quaregnon en janvier 1950. A son départ à Charleroi, pour remplacer son beau-père Vandenabeele, il remit l'assemblée à Ed. Grouselle, lui aussi ancien mineur, qui en fut le pasteur jusqu'à son décès en 1995. Il s'occupa aussi de Ghlin, de Jemappes et de Frameries. Il confia cette assemblée de Frameries à D. Parker. Le Borinage vécut une éclosion de petites œuvres dont certaines ont subsisté et d'autres ont disparu.

 

Région de Bruxelles

 

Quelques efforts d'évangélisation ont commencé à Bruxelles dès le début des années 1920, mais avec peu de résultats. En 1933, J. Van Kesteren organisa une campagne avec D. Scott. Quelques baptêmes eurent lieu, mais tous reconnaissent que le travail à Bruxelles n'était pas facile.

Avec le temps, quelques petites assemblées virent le jour et certaines ont subsisté. Une église va ensuite se fixer dans une ancienne synagogue à la rue Fossé-aux-Loups. E. Neusy répondit à l'appel d'un des anciens et en devint le pasteur. C'est dans cette église que se levèrent des vocations pour le service de Dieu, dont celles de M. Knops, E. Van Tilt, qui ouvrira une œuvre à Vilvorde et C. Lefèbvre. A partir de la rue Fossé-aux-Loups s'ouvrit une assemblée à l'avenue du Boulevard qui, en 1961, s'installa à la rue Joseph Claes. M. Knops en devint le pasteur ; en 1968, A. Amitié se joignit à l'église comme co-pasteur et en fut le pasteur en 1975 jusqu'en 1989. Le pasteur G. Hamelle, ancien missionnaire, lui succédera alors et y exerce encore son ministère à présent. Une église chinoise et une église coréenne y tinrent leurs réunions. Cette assemblée acquit un bâtiment et le transforma pour en faire un lieu de culte, actuellement en service à l'avenue Van Volxem à Forest.

 

Le pasteur E. Gunter, d'origine anglaise, fonda aussi une église à Anderlecht. Les membres construisirent de nouveaux locaux de leurs mains qui servent encore actuellement.

 

M. Brohet s'occupa d'une œuvre à Anderlecht, qui devint l'église apostolique avec R. Jotterand comme pasteur. C'est de Bruxelles que fut commencée une œuvre à Braine l'Alleud.

 

La capitale compte aussi des églises d'origine étrangère: portugaise, italienne, chinoise. Une assemblée américaine s'établit à Waterloo, le «Christian Center». St Pieters-Leeuw (faubourg de Bruxelles) abrita le «Continental Bible Collège» qui s'appelle actuellement «Continental Theological Seminary».

 

Région de Liège

 

C'est dans l'église baptiste d'Ougrée que D. Scott tint sa 1ère campagne d'évangélisation en 1931. Par la suite une assemblée de

Pentecôte se forma en 1933. En 1935, S. Damon reprit cette assemblée. D'origine anglaise~ celui-ci dut rentrer dans son pays à cause de la guerre et l’église fut confiée aux Wildrianne. Un des avant-postes devint ce qui est actuellement l'église de Grâce-Hollogne.

 

Th. Evans (missionnaire anglais) aida le pasteur Damon pendant un an et commença ensuite une œuvre nouvelle à Verviers. Elle eut des avant- postes à Arlon, Bouillon, ...

 

La 1ère assemblée de Pentecôte, implantée par Scott, est maintenant à la rue St Hubert. Son pasteur est actuellement A Chiazza.

Liège compte également une assemblée belgo-slave et une assemblée italienne. Le missionnaire américain, R. Scott, ouvrit aussi une assemblée à la rue Schwan dans les années 50.

 

Histoire de l’assemblée de Quaregnon

 

C'est le 11 février 1950 que le journal officiel national « Le Moniteur Belge » publiait les statuts de notre actuelle MISSION EVANGELIQUE « LA BONNE NOUVELLE». Son siège social, établi à Quaregnon, rue François André, est toujours resté depuis lors à la même adresse. D'après les renseignements en notre possession, nous avons pu établir l'historique du temple depuis sa construction.

 

Un groupe d'une vingtaine de frères et de sœurs (citons parmi eux la famille de Louis Delmée, Georges et son frère Alexis Duby, Paul Hannecart, Maurice Hennebicq, Félicien Allet, Georges Lechien, ...) assistaient chaque dimanche, dans le village voisin de Ghlin, à un culte que présidait alors le Pasteur Smeets (ancien séminariste converti au protestantisme) aidé du Pasteur André Lheureux. Nous étions alors en 1930 et cette situation perdura une bonne année. C'est alors que fut envisagée la construction d'un temple au lieu-dit «Bas-Flénu» à Quaregnon, rue Joseph Wauters, dénommée par après rue François André.

 

Il fut décidé de former un groupe de responsables, un genre de consistoire, pour mettre au point la réalisation du projet. On y retrouve notamment Louis Delmée, Alexis Duby et Félicien Hallet.

 

Louis Delmée, qui était mineur et délégué syndical au charbonnage, avait un ami mineur lui aussi, Jean Bianchi, qui avait de très bonnes connaissances en maçonnerie.

 

La famille Delmée, qui habitait dans le quartier, possédait un terrain qu'elle décida d'affecter à cette construction. On commença à fabriquer des briques et Louis Delmée acheta de ses propres deniers des châssis au charbonnage du Rieu du Cœur, appelé communément « Sans Calotte ». La première pierre fut posée en 1931. Il est à noter que, dès que la fondation en béton fut terminée, on plaça à fleur de terre entre deux briques, tout près de l'entrée, une boîte en zinc qui renfermait la Bible, un recueil de cantiques dont un texte écrit par le pasteur méthodiste John Wesley. Cette boite doit certainement toujours se trouver au même endroit puisqu'il n'a jamais été touché aux fondations d'origine.

 

L'assemblée du « Bas Flénu » s'accroît de plus en plus. Dès le début de la guerre en 1940, le Pasteur Smeets quitte la Belgique et le Pasteur Lheureux quitte Quaregnon pour prendre la charge de l'Eglise d'Ecaussines. Quelques années plus tard, Mme Louis Delmée, devenue veuve, dut vendre le bien à un marchand de bières, M. Wautier, de Quaregnon, mais, malgré cela, les cultes continuèrent pendant quelques années. C'est alors une assemblée de Pentecôte qui vit le jour sous l'impulsion dynamique du Pasteur Hubert Sève qui se déplaçait de Jumet pour tenir des cultes et des réunions, et qui est un des cosignataires de l'acte de constitution en ASBL. Celle-ci fit l'acquisition du temple.

 

Quand il quitta l'assemblée pour aller remplacer son beau-père, le Pasteur Vandenabeele, à Charleroi, c'est le Pasteur Edmond Grouselle qui s'occupa de l'Eglise conjointement avec celle de Frameries dont il avait à l'époque la responsabilité spirituelle.

 

A l'arrivée dans cette dernière commune du Pasteur Daniel Parker, le Pasteur Grouselle s'occupa à part entière de Quaregnon.

Le nombre de membres continua à croître à tel point que l'on dut se résoudre à transformer et agrandir l'Eglise à deux reprises. L’ASBL fit aussi l'acquisition d'un bâtiment dans le village voisin de Jemappes qui a servi de nombreuses années de local annexe.

Régulièrement, l'Eglise installe dans différents quartiers de la région, une chapelle mobile dont elle est propriétaire et ce, pour y tenir des missions d'évangélisation.

 

Beaucoup se souviennent de la haute stature du Pasteur Grouselle, ancien mineur qui, avec enthousiasme et chaleur, savait encourager par ses paroles et son affection les personnes qu'il était appelé à côtoyer. L'on peut dire qu'il a consacré une bonne partie de sa vie pour l'œuvre du Seigneur. Infatigable, homme de bon conseil, il n'a ménagé aucun effort pour la propagation de l'Evangile et ce, jusqu'à sa mort en 1995 à l'âge de 83 ans. Son épouse Georgette, qui était une compagne exemplaire, l'y avait précédé une année plus tôt.

 

Nous ne voulons pas passer sous silence l'appui d'un brave et regretté frère ancien de l'Eglise, M. Alphonse Cluysen, qui est toujours resté présent aux côtés du Pasteur Grouselle pour le seconder tant au niveau spirituel que manuel.

 

Souffrant ces dernières années suite à son ancienne carrière de mineur, Edmond Grouselle avait obtenu l'aide du Pasteur Vets qui, pendant 2 ans et demi, a permis à l'œuvre de se développer. Pendant 4 années, les Pasteurs Hamelle (en plus de la charge de l'assemblée de Bruxelles) et Amitié sont venus assurer les réunions. Tous les 2 ont permis à l'assemblée de poursuivre sa croissance et de s'affermir dans la foi et la connaissance de la Parole de Dieu.

 

Nous bénissons Dieu pour l'intérêt et le soutien que ces hommes de Dieu ont apporté avec fidélité durant ces 4 années. Le Pasteur Meyssonnier prit la charge de l'assemblée après le décès du Pasteur Grouselle et est encore aujourd’hui le pasteur de l’assemblée de Quaregnon.

 

Par manque de place, bien des choses ont dû être laissées de côté. Veuillez nous excuser d'omettre des événements que certains ont vécus et qui n'ont pas pu être mentionnés.

 

Nous bénissons Dieu qui, avec de faibles moyens, a agi au travers de ses serviteurs, et amené à la foi des milliers d'âmes au travers du mouvement de Pentecôte, en confirmant Sa Parole par des guérisons, des prodiges et des miracles. A Lui soit toute la gloire et l'honneur.

Rejoindre notre groupe Facebook
Télécharger notre application mobile depuis MakeMeDroid
Scanner le QR Code pour démarrer automatiquement le téléchargement de notre application mobile
Ecouter la radio Phare Fm
La Bible pour tablette et smartphone

Partager sur ...

Lire ou écouter la Bible en ligne

copyright © 2013-2017 AddQuaregnon tous droits réservés